Chroniques d'Elisa

[05] Ce prof d'histoire.

Ah. Ce prof.
Je pense que ce sera l’un des rares qui restera dans ma mémoire, il faut dire qu’il m’a marqué.

Je l’ai eu deux ans de suite. En 6e, on peut dire que c’était pas la joie. En même temps il était sévère et parfois, presque injuste. Je me souviens encore quand une fille s’était retournée en plein cours et s’était prit une heure de colle, ou quand un garçon avait un cheewgum dans la bouche et qu’il s’était fait engueuler si fort que le pauvre garçon s’était mit à pleurer…

Bref, cette année-là je n’aimais vraiment pas Mr T. Je me souviens même en 5e avoir poussé un long soupire lorsque ma prof principale avait annoncé qu’il serait notre prof d’histoire de cette année.

Et puis tout doucement j’ai commencé à l’apprécier. A apprécier ses cours, son ton, sa façon si simple de raconter ses anecdotes et notre histoire, à apprécier comment il nous faisait la morale sur la société d’aujourd’hui et des sujets bien plus personnels…

Comme je prenais plaisir à apprendre mes cours d’histoire, je récoltais de bonnes notes ce qui me donnait encore plus envie de dire "Yes, j’ai histoire !". Oh, il y en a eu des moments injustes, sévères mais je sais qu’au fond c’était quelqu’un de bien. Cela s’est confirmé plusieurs fois mais je vais vous donnez cet exemple qui me vient à l’esprit. Une fille de ma classe avait eu une très mauvaise note à son contrôle. Elle a pleuré mais Mr. T. la consolée à la fin du cours en lui disant des choses réconfortantes.

Moi qui espérais l’avoir encore cette année… Hélas il est partit avec une prof de français avec qui il était en couple. Mon dieu, qu’est ce qu’il me manque ! Et comme je regrette ses cours si passionnants... !

Je le détestais en 6e et j’aurais tout fait pour avoir un autre prof.
Et maintenant je le regrette plus que tout au monde.
Quelle ironie.
Elisa.